Nouvelle identité pour…

 

boreale

Une image d’où jaillit la lumière; un dix-huit roues; un ours polaire; un nom et un produit que l’on redécouvre, de quoi ravir mon oeil et mes papilles…

Pourquoi ne pas commenter la nouvelle identité visuelle d’une délicieuse rousse? m’a-t-on proposé récemment. Le sujet ne manquait pas d’intérêt, mais… Aussi désaltérante puisse-t-elle être, cette rousse ne se marie guère avec « ELLE »… cette « ELLE » qui se lie si bien avec un pétillant gin tonic. Eh oui! Tant qu’à casser la « GLACE », autant le faire avec un sujet d’actualité! Mais, lequel choisir?

La neige? Elle réchauffe notre cœur d’enfant en décembre; nous en reparlerons en mars dans la chronique « tour de reins »!

Le froid? Je laisse aux spécialistes le soin de nous entretenir de ses vagues, de sa morsure, du facteur éolien…

Les embouteillages? Est-il vraiment nécessaire de vous les rappeler?

Non, je vous propose de lever un dernier verre à cette année qui s’achève!  Ouf! Il s’en est brassé des affaires en 2016, pas toujours éloquentes, vous en conviendrez – la lumière étant indissociable de l’ombre, qu’y peut-on?

Espérer…

Peut-être, en 2016, avez-vous refait et défait le monde, autour d’une table, en compagnie d’une blonde ou d’une rousse, d’un bon thé ou d’un St-Laurent frappé; perdu, gagné; pleuré une défaite, marqué des points?  Qu’importe, vous y étiez; c’est déjà une raison de célébrer!

Puisse 2017 baigner dans la sérénité, car comme l’a si bien écrit Raymond Lévesque
« Quand les hommes vivront d’amour, il n’y aura plus de misère… »

Santé!

Hélène

Retour au Carnet web

Retour à L’Humoristique