Un nouveau souffle…

J’adore le vent. Ses multiples visages. Il peut caresser doucement notre joue par une chaleur torride; siffler sa complainte un soir d’hiver; s’affoler et tout emporter sur son passage…

Je suis sortie hier.

Il ventait. La puissance du vent m’a coupé le souffle mais j’ai poursuivi mon chemin : le devoir m’attendait. L’exercice, une fois à destination, n’a duré que dix minutes; il n’y avait pas foule.

Il ventait hier.

Un vent de changement a balayé Montréal!

5 novembre 2017

Un politicien aguerri a perdu son poste. Une politicienne passionnée a obtenu la faveur des électeurs.

Que retiendra-t-on du premier?
Qu’il a su redorer l’image de Montréal qui sombrait dans la corruption (évidemment, rien à voir avec les cônes orange qui envahissent le territoire…).
Que son attitude soulignait sa détermination ou… son arrogance?
Qu’il a décidé de ne pas siéger du côté des « perdants »?
Il est tombé sous le vent

Qu’attendons-nous de la seconde?
Elle a pris le vent
Elle a déjà écrit un pan d’histoire en remportant la victoire… souhaitons maintenant qu’elle fasse ses preuves et que le vent n’emporte pas ses promesses!

Le vent a tourné hier…

Hélène

Retour au carnet Web

Retour à Le Réfléchi